— Fellow 2016 —

Lucas Monsaingeon

Associé et Directeur de Projets – Agence d’Architecture Philippe Prost, Paris

FORMATION

Architecte DPLG, École nationale supérieure d’architecture Marseille-Luminy, 2009
HMONP, École nationale supérieure d’architecture Paris-Belleville, 2011

decorative slash
 
De New York à Seatle
De New York à Seatle
    
Golden Gate bridge, 1937 San Francisco CA - Photo LM
Golden Gate bridge, 1937 San Francisco CA - Photo LM
    
Kinzua Viaduct - AERIAL RECONNAISS ANCE II, ERIE RAILWAY SURVEY. Jack Boucher, photographer, 1971. HAER - Library of Congress Prints and Photographs Division Washington, D.C
Kinzua Viaduct - AERIAL RECONNAISS ANCE II, ERIE RAILWAY SURVEY. Jack Boucher, photographer, 1971. HAER - Library of Congress Prints and Photographs Division Washington, D.C
    

SUJET DE RECHERCHE

Les ponts américains,
des monuments suspendus au-dessus du vide

TOME 1 - Rapport sur la préservation des ponts historiques aux Etats-Unis

Deux voyages d’études effectués d’octobre 2016 à janvier 2017 et de juillet à septembre 2017

Les ponts sont des « ouvrages d’art » à la rencontre des disciplines de l’ingénierie et de l’architecture. Produits d’une histoire technique de la construction et d’une histoire politique de l’aménagement du territoire, ces ouvrages remarquables, des petits ponts couverts en bois aux immenses ponts suspendus, ac- quièrent de fait une valeur esthétique et symbolique forte dans le paysage. Les ponts du Golden Gate ou de Brooklyn constituent désormais des « cartes pos- tales », icônes inséparables des villes, des sites et du pays qui les abritent.

Pourtant ils restent malgré tout des ouvrages fonctionnels, faisant franchir le vide à des centaines de milliers d’automobilistes, de piétons ou de trains. Ainsi la problématique technique de génie civil se retrouve confrontée au caractère patrimonial de ces ouvrages, créant une tension permanente entre la volonté de préservation et la nécessaire sécurité des personnes.

Alors que les Etats-Unis font face au vieillissement de leurs infrastructures, et que la plupart des ponts amé- ricains passent pour la première fois la barre symbo- lique des cent ans, ce rapport cherche à dresser un tableau de la problématique américaine actuelle, en tant qu’architecte français. Basé sur une approche architecturale et patrimoniale du problème, il ne s’agit ni d’une étude exhaustive des ponts américains, qui nécessiterait des moyens humains exceptionnels pour couvrir les centaines de milliers de ponts concernés, ni d’un manuel de restauration de ponts qui relèverait plus de l’ingénierie civile.