Versailles et l’Indépendance américaine

Une exposition à la galerie des Batailles

Versailles se devait de souligner le 240ème anniversaire de l’Indépendance américaine. Le château de Versailles est un haut lieu symbolique de l’amitié singulière qui unit les États-Unis et la France.

Grâce à Béatrix Saule, directeur général, une délégation parisienne des RMHP Fellows, Scholars français et américains visita, en privé, la remarquable exposition « Versailles et  l’Indépendance américaine » le soir du 19 septembre dernier. Élisabeth Caude, conservateur général, nous expliqua en profondeur le rôle joué par le royaume de France dans la guerre des insurgés contre l’Angleterre et particulièrement l’implication de Louis XVI. Cette alliance culmina en 1783 par la signature du Traité de Paris.

prêté pour l'exposition : Jean-Antoine Houdon, buste de Benjamin Franklin, marbre, 1779 Philadelphia Museum of Art Franklin fut l'un des signataires du traité de paix de 1783.

prêté pour l’exposition : Jean-Antoine Houdon, buste de Benjamin Franklin, marbre, 1779 Philadelphia Museum of Art Franklin fut l’un des signataires du Traité de Paris de 1783.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s