Back to our roots

Vue vers l’abbaye Saint-Antoine (Isère), l’un des sites étudiés par John Robbins.

Nous avons la joie d’annoncer la parution d’un nouveau titre dans la bibliothèque numérique des rapports de recherche de nos Fellows et Scholars. Ce projet de publication annuelle bénéficie du soutien de la Sondra & Charles Gilman Jr. Foundation.

John Robbins, Premier RMHP Fellow américain 

En 1990, John Robbins, premier lauréat du Richard Morris Hunt Prize, écrivait : « les traditions des sites et structures historiques sont très différentes en France et aux Etats-Unis. Les monuments français sont principalement d’art et d’architecture ; les monuments américains sont principalement des monuments de l’histoire politique et sociale…..  Différences subtiles mais importantes, les préservationistes français et américains ont beaucoup à s’offrir, et l’échange rendu possible par  le RMHP est un excellent début pour les échanges. » Quelle prescience, John !

Presque trente ans se sont passés. Les Lauréats sont au nombre de trente-trois. Que de richesse humaine, d’amitié engrangée, de richesse professionnelle, de progrès. Les thèmes de recherche abordés par les lauréats touchent de plus en plus aux problématiques de l’architecture de demain.  Et chaque année apporte ses nouvelles ouvertures, une aide à la profession illustrant bien le « motto » du RMHP : « Innover pour Préserver ».

— Michèle le Menestrel Ullrich, RMHP Founder

Cliquer ici pour accéder à la RMHP Final Reports Collection

John Robbins est Deputy Administrator de la National Gallery of Art à Washington, D.C. depuis 2005. Il obtient son diplôme d’architecture à l’Université de Virginie avant de poursuivre ses études en histoire de l’art à l’université du Mississippi. Il travaillera pour le National Park Service de 1999 à 2005. En 2017, il est élu représentant américain du conseil d’administration de l’ICCROM et rentre au comité exécutif de finance et d’administration.

Retrouvailles de Fellows à Chicago

Lucas Monsaingeon avec Mary Brush à Chicago, juillet 2017

JUILLET 2017 – Actuellement en voyage de recherche aux États-Unis, Lucas Monsaingeon, RMHP Fellow 2016, est reçu par Mary Brush, FAIA, notre Fellow de 2005. Précieux exemple du réseau RMHP à l’œuvre, Mary et Lucas parcourent les ponts de Chicago grâce à l’ingénieur Stan Kaderbek. Lucas a été nommé Richard Morris Hunt Fellow en décembre 2015 après avoir proposé au Jury réuni à Paris un sujet de recherche intitulé « Les ponts : des monuments en équilibre au-dessus du vide ».

Honneurs pour les Richard Morris Hunt Lauréats

Mary Brush flanked by Russell A. Davidson, FAIA, 2016 AIA National President, and John Sorrenti, FAIA, Chancellor of the College of Fellows

Mary Brush, Russell A. Davidson (2016 AIA National President), John Sorrenti (College of Fellows Chancellor)

Mary Brush, RMHP Fellow 2005, devient membre de l’illustre College of Fellows de l’American Institute of Architectes. C’est un des plus grands honneurs conférés à un membre (seul 2,5% des quasi 85 000 membres de l’AIA). En 2016, parmi les 147 nouveaux Fellows l’on trouve 22% des femmes – un record !

Ont reçu également cet honneur :  Pierre-Antoine Gatier (RMHP Fellow 1991), Ruth Todd (RMHP Fellow 1994), Raymond Plumey (RMHP Fellow 2001).

 

Florence Declaveillère, RMHP Scholar 2016, est reçue première par ordre de mérite, au concours

2016 RMHP Scholar Florence Declaveillère

2016 RMHP Scholar Florence Declaveillère

des Architectes et Urbanistes de l’Etat (AUE). Diplômée de l’ENSA-Lyon et reçue HMONP en 2015, elle est adjointe à la cheffe de l’UDAP de l’Ain (Unité départemental de l’architecture et du patrimoine). Florence développera son sujet de recherche, « L’aménagement des berges de fleuves : d’un moteur de développement économique au levier de développement de la qualité urbaine » aux Etats-Unis.