RMH Prize — Programme

Statue de la Liberté, Piédestal Richard Morris Hunt
Statue de la Liberté, Piédestal Richard Morris Hunt

 

A l’initiative de Michèle le Menestrel Ullrich, French Heritage Society (FHS) et the American Institute of Architects (AIA) agissant à l’époque  via the American Architectural Foundation (AAF) ont fondé en 1990 le Richard Morris Hunt Prize promouvant un dialogue unique dans son domaine entre la France et les USA.

Ce prix est attribué chaque année à des architectes du patrimoine confirmés, alternativement français et américains, afin de leur permettre de réaliser un voyage dans le cadre d’un projet de recherche dans l’autre pays sur la préservation et la restauration du patrimoine, de rédiger un rapport sur leur projet d’études, et de mettre en avant ce que l’architecture du passé peut apporter aux problématiques d’aujourd’hui et vice versa, les deux dimensions étant primordiales dans le processus de sélection des lauréats. Les opportunités de découverte de l’environnement professionnel de l’autre pays sont évidemment un but fondamental des organisateurs du prix. Il rend hommage à Richard Morris Hunt (1827-1895) premier architecte américain diplômé de l’École des Beaux-Arts de Paris et co-fondateur de l’AIA.

Le prix est désormais administré par FHS et AF, la fondation philanthopique d’AIA, avec le soutien en France des Amis du Richard Morris Hunt Prize.

Un jury binational siégeant alternativement une année sur deux à Washington et à Paris, composé d’architectes, de professionnels du patrimoine et de personnalités nomme chaque année, après examen de leur projet de recherche, un fellow et un scholar qui iront faire un séjour de six mois (fellow) ou cinq semaines (scholar) dans l’autre pays. Les récipiendaires du prix constituent désormais un véritable réseau transatlantique de plusieurs dizaines d’experts du patrimoine français et américains dont la cohésion se vérifie lors de l’accueil de nouveaux lauréats par des lauréats du pays de destination, et à l’occasion de voyages d’étude biennaux dans chacun des deux pays. L’une des caractéristiques majeures du prix est en effet l’existence de cette communauté professionnelle dans le respect de la parité et de la diversité qui vise à fédérer les lauréats bien au-delà de l’année où ils en ont été bénéficiaires.