Le Richard Morris Hunt Prize nomme ses 2018 Lauréats

Le Richard Morris Hunt Prize célèbre en 2017 ses 33 Lauréats

Le prestigieux RMHP Jury présidé par Jeffery T. Potter, FAIA, Président de Architects Foundation/AIA, s’est réuni selon sa tradition dans les salons de l’Ambassade des États-Unis d’Amérique, en l’Hôtel de Talleyrand, George C. Marshall Center, place de la Concorde, le 1er décembre 2017. Deux architectes, français, spécialistes du patrimoine, se voient attribuer respectivement le Prix du 28ème RMHP Fellow, et du 5ème RMHP Scholar.

Le Richard Morris Hunt Prize existe en partenariat avec French Heritage Society (FHS) et Architects Foundation/American Institute of Architects.

Sixte Doussau de Bazignan, 28ème Lauréat du Richard Morris Hunt Prize, a été nommé 2018 RMHP Fellow. Son projet de recherche de six mois aux États-Unis, sera consacré aux Urgences climatiques et patrimoine : prévention et action.

 

Pauline Voisin a été nommée 5ème RMHP 2018 Scholar, pour son projet de recherche, La contribution des outils numériques et scientifiques pour le diagnostic, la conservation et l’entretien du patrimoine : l’exemple des maisons remarquables américaines.

Lire la suite

Back to our roots

Vue vers l’abbaye Saint-Antoine (Isère), l’un des sites étudiés par John Robbins.

Nous avons la joie d’annoncer la parution d’un nouveau titre dans la bibliothèque numérique des rapports de recherche de nos Fellows et Scholars. Ce projet de publication annuelle bénéficie du soutien de la Sondra & Charles Gilman Jr. Foundation.

John Robbins, Premier RMHP Fellow américain 

En 1990, John Robbins, premier lauréat du Richard Morris Hunt Prize, écrivait : « les traditions des sites et structures historiques sont très différentes en France et aux Etats-Unis. Les monuments français sont principalement d’art et d’architecture ; les monuments américains sont principalement des monuments de l’histoire politique et sociale…..  Différences subtiles mais importantes, les préservationistes français et américains ont beaucoup à s’offrir, et l’échange rendu possible par  le RMHP est un excellent début pour les échanges. » Quelle prescience, John !

Presque trente ans se sont passés. Les Lauréats sont au nombre de trente-trois. Que de richesse humaine, d’amitié engrangée, de richesse professionnelle, de progrès. Les thèmes de recherche abordés par les lauréats touchent de plus en plus aux problématiques de l’architecture de demain.  Et chaque année apporte ses nouvelles ouvertures, une aide à la profession illustrant bien le « motto » du RMHP : « Innover pour Préserver ».

— Michèle le Menestrel Ullrich, RMHP Founder

Cliquer ici pour accéder à la RMHP Final Reports Collection

John Robbins est Deputy Administrator de la National Gallery of Art à Washington, D.C. depuis 2005. Il obtient son diplôme d’architecture à l’Université de Virginie avant de poursuivre ses études en histoire de l’art à l’université du Mississippi. Il travaillera pour le National Park Service de 1999 à 2005. En 2017, il est élu représentant américain du conseil d’administration de l’ICCROM et rentre au comité exécutif de finance et d’administration.

Pierre-Antoine Gatier : Le premier Final Report RMHP français disponible en version numérique

Dans la continuité de nos publications numériques, nous sommes heureux d’annoncer la parution du travail produit par Pierre-Antoine Gatier en 1991, désormais disponible dans la rubrique Final Reports. La diffusion des travaux de nos Fellows et Scholars est rendue possible grâce au soutien de la Sondra & Charles Gilman, Jr., Foundation.

P.-A. Gatier, FAIA, ACMH

« Un Américain, John Robbins, est devenu le premier lauréat. Je deviens le premier Richard Morris Hunt Fellow français », écrit Pierre-Antoine Gatier. En un mot, Pierre-Antoine exprime déjà notre histoire : échange, alternance, une éthique de réciprocité.

On s’interroge, pourquoi un architecte sorti major du concours des Architectes en Chef des Monuments Historique, abandonne-t-il son agence, met en attente ses dossiers, pour partir en Amérique ? L’enseignement français lui avait donné le maximum – il le savait – mais intuitivement, il aspirait à une dimension autre, explorer un autre contexte, partant d’autres bases culturelles. Il espérait que l’Amérique lui donnerait cette vision qui nourrirait ensuite ce que deviendra sa carrière.

Trente-trois ans après, PAG confirme son leadership et son engagement patrimonial, à la fois auprès de la commande privée et de la commande publique. Avec des chantiers plus prestigieux les uns que les autres, tant en France qu’à l’étranger, il est aujourd’hui un bon exemple de l’excellence pour la jeune génération, et un grand Fellow.

— Michèle le Menestrel Ullrich, RMHP Founder

Pour accéder au Final Report de Pierre-Antoine Gatier, suivre ce lien vers notre bibliothèque numérique.  *Pour une raison technique, nous ne sommes pas en mesure de vous proposer l’intégralité de la version française avant la fin des vacances du Nouvel An. La rédaction d’origine, en anglais, est toutefois disponible sur notre interface anglophone, en cliquant l’option « EN ».

Sur le National Mall, les anciens du RMHP accueillent notre Scholar française

Auprès du Hishhorn Museum and Sculpture Garden : John Robbins, Bob Hotes, Thom Minner, Florence Declaveillère, Tina Roach. Washington DC, août 2017.

Du carnet de voyage de notre Scholar…  

Actuellement en déplacement aux Etats-Unis dans le cadre du prix Richard Morris Hunt Prize Scholar 2016, Florence Declaveillère a eu l’occasion de rencontrer Tina Roach (Fellow 2009) et Bob Hotes (Fellow 2011) lors de son passage dans la capitale américaine organisé par les bons soins de Thom Minner, RMHP USA Program Director. Parmi les lieux visités, le Mellon Auditorium, le Georgetown Waterfront, le C&O Canal…  John Robbins (Fellow 1990), Deputy Administrator de la National Gallery, a acceuilli Declaveillère pour un déjeuner et la visite du bel édifice public placé sous sa responsabilité.

Poursuivant son voyage de recherche, Florence Declaveillère a découvert les beautés de Savannah sous sa luxueuse canopée de chênes, a parcouru ce joyau d’urbanisme en visitant quelques-unes de ses belles maisons sous la conduite de Jeff Eley, professeur de la SCAD, membre du conseil d’ICOMOS. Depuis la France, nous souhaitons à Florence bonne route dans sa découverte des villes riveraines d’Amérique.